29 août 2007

Billets août: "de l'air"

Entre deux discussions communautaires orageuses pour la constitution du nouveau gouvernement belge, l'actualité en Wallonie a été dominée en cette fin de mois par la sortie médiatique de la compagnie aérienne Ryanair refusant de prendre les réservations à l'aéroport de Charleroi après une certaine date (et faisant ainsi naître le spectre d'une délocalisation vers un autre aéroport européen de cette compagnie qui assure 90% des vols à Charleroi). L'objet de cette réaction date du mois de juin et de la grève des employés... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2007

Temps dense

Nous évoluons dans une société de l’entertainment. Nous lisons Voici, Nothomb ou Rowling, nous ne loupons sous aucun prétexte le foot ou la quotidienne de la Star'ac à la télé, nous choisissons Camping ou le dernier X-men dans les rayons dvd du vidéo-club, nous écoutons Bob Sinclar ou Christophe Willem sur notre lecteur mp3, nous passons nos journées à envoyer des sms à des potes ou semi-inconnus avant de leur fixer rendez-vous à la terrasse d'un café lors d'une plage libre. Nous maximisons notre temps en fonction de ces... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 août 2007

Etain, rien d'éteint

C'est l'honneur des chiffres ronds ou peut-être ici de l'apparition du double chiffre. 10 ans. Un tiers de ma vie grosso modo, celle qui compte.  Un sentiment de fierté lié au chemin parcouru et à la réussite sociale (à portée illustrative?) germe peut-être dans mes pensées mais l'envie de contourner les sillages de la normalité me taraude. 10 ans d'une intimité réduite symboliquement à nos deux êtres mais qui exploserait dans son confinement intrinsèque. Nos rêves, nos désirs débordent constamment la surface... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 22:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
13 août 2007

Confusion

Etrange période. Les préoccupations demeurent les mêmes en cette période estivale (le goût des vacances passées et futures, le besoin de rupture magique du quotidien, l'attrait de peaux tannées et de corps mieux dessinés sous les étoffes légères) mais elles se perdent dans leur infinie répétition. Le monde s'agite autour de nous, interagit avec nos comportements, nos choix, notre occupation de l'espace temporel et géographique. Les idées se bousculent, certains repères se mettent à vaciller (pour le meilleur ou pour le... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 août 2007

Roman-photo

L'image est stylisée, indéniablement superbe sur le plan artistique (la grande Annie Leibovitz bien sûr), autant dans le rendu des couleurs que dans la précision du portrait. Elle joue totalement sur l'effet de surprise avec la présence d'un monstre sacré de l'Histoire dans une photo au clin d'œil politique fort: l'évocation de la chute du communisme au travers de deux symboles, l'un matériel (le mur), l'autre humain (Gorbatchev, le dirigeant soviétique qui a ouvert la voie au changement). Pourtant le malaise naît... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2007

Le compte est bon

L'organisation d'une soirée d'anniversaire constitue un instantané instructif des relations entretenues avec son cercle de connaissances. Le processus se déroule en plusieurs étapes: il y a tout d'abord la sélection entre les gens invités et ceux qui ne le sont pas (ou plus), ensuite la distinction entre ceux dont la présence s'impose ou mérite au contraire réflexion et enfin la (dé)composition finale entre ceux qui se rendront à la soirée et ceux qui se feront porter pâles (avec une différence entre les bonnes et les... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 17:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 juillet 2007

Obsession

Ce n'est certainement pas la fascination du pire mais sans doute bien du meilleur. L'objet de préoccupations récurrentes, quand l'être entier se retrouve submergé de signaux focalisant l'attention dans une même direction. Mon blog pourrait d'ailleurs se circonscrire à aborder un même thème. Par exemple totalement dédié à l'autre. Pas n'importe lequel, forcément masculin, jeune, beau et déroutant. Point désincarné par l'interface d'un écran, absolument proche, intime, de l'ordre presque de la possession. L'esprit absorbé et... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 juillet 2007

Paris-Narbonne-Sitges-Barcelone (part 3)

A peine arrivé, Barcelone m'enthousiasme. Cinq ans après l'avoir découverte et appréciée, je me sens immédiatement chez moi le long des ruelles étroites de la vieille ville ou des artères larges genre Passeig de Gracia. Cantonné dans un esprit très vacances, le programme n'adopte pas soudainement un mode culturel (il le fut lors de la première visite il y a quelques années) mais se décline en shopping, terrasses, plages en fin de journée. Morceaux choisis de quelques moments forts. Dans une boutique fashion, un vendeur... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 juillet 2007

Paris-Narbonne-Sitges-Barcelone (part 2)

Sitges. Trois jours après notre arrivée, j’atteins enfin l’un des instants de grâce de toutes vacances, ce moment où après avoir éliminé une à une les résistances, je m’autorise une décompression totale. Elle arrive tard dans le séjour cette année (cela fait près de 10 jours que nous avons quitté Bruxelles). La chaleur des derniers jours est légèrement retombée et une partie de la foule compacte du week-end s’en est retournée vaquer à ses occupations professionnelles délaissant la plage et ses environs. Le sourire... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 21:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 juillet 2007

Paris-Narbonne-Sitges-Barcelone (part 1)

Paris m'étouffe. Elle bruisse de klaxons, de murmures incessants, se remplit de foulées rapides qui se mêlent, se frôlent, s'évitent. Chaque m² compte, précieux, monétairement valorisé. L'espace dense amenuise la surface d'action, y compris dans ces intérieurs souvent trop étriqués. A force de brasser les particules obstruant ma bulle d’air vitale, j'en sors lessivé. Entamer les vacances par cette ville-compression ne représente pas la meilleure des solutions. Paris me fascine. Ville hype et de culture, inondée de... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 21:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]