24 mars 2005

Angoisse

La grand-mère d’une amie décède dimanche dernier.Une connaissance vague meurt d'une hémorragie cérébrale lundi.Un épisode de la « Maison Blanche » s’attarde mardi sur la maladie dégénérative d’un des principaux protagonistes.Je regarde ce mercredi sans doute l’un des épisodes les plus sombres de « 24 heures chrono ».Trop de morts, de destins brisés pour la plupart, en si peu de temps. La prégnance de cet instant cathartique dans mon esprit installe à nouveau le sentiment de doute et de crainte. Comme souvent, l’anxiété latente se... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mars 2005

Six Feet Under

Ce soir, seul devant la télé (L. s’est couché tôt miné par la fatigue et un début de maladie). Je regarde l’épisode final de la 3ème saison de Six Feet Under. Magnifiquement beau. Magnifiquement triste.Du PC, j’aperçois la cuisine éclairée d’un nouveau néon jaune que L. a installé ce week-end. J’ai l’impression de me retrouver dans celle des Fisher, pièce-maîtresse dans le dispositif de cette série. La raison devrait m’empêcher de la regarder. Trop mélancolique. Trop axée sur la mort, la disparition, l’abandon. Trop en fusion avec... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2005

Young Michaël

Je découvre ou redécouvre le Michaël Jackson des débuts (période Jackson 5), sidéré par cette voix lunaire capable d’embraser un morceau : le rythme funky de « I Want You Back » mais aussi (surtout?) le chant aérien de compositions plus délicates telles « Maybe Tomorrow » ou « Got To Be There ». A trop toucher le ciel, celui-ci finit-il par tomber sur la tête ? Je pense au destin tragique d’une autre « voix ». Il était minuit passé de quelques minutes ce jour-là. Je me mettais au lit avec l’envie d’écouter encore quelques instants de... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2005

Post-adolescence

Je lisais récemment sur un blog la distance que son auteur éprouvait désormais par rapport aux garçons de 18 ans. Loin de la désinvolture, l’innocence que ceux-ci évoquaient à ses yeux, il aspirait au retrait et au silence. L’âge, les expériences de la vie nous amènent forcément à changer, à entrevoir les choses sous un angle différent. La dernière mode peut nous échapper. Certains amusements paraissent irrémédiablement figés à un âge désormais bien révolu. Le travail nous assigne des horaires et nous fait perdre une autonomie qui... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 23:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2005

Littérature de la déprime

En faisant le tour des rayons librairie ces dernières années, j’ai constaté une tendance (qui était peut-être en marche depuis plusieurs années ou qui a toujours existé, je ne suis pas un fin spécialiste en matière de littérature, je tiens à le signaler) : à savoir la prédominance de récits soit dramatiques avec une fin forcément funeste pour le(s) héros, soit critiquant férocement notre civilisation contemporaine.En effet, j’entrevois fréquemment des romans déchirants où l’issue foncièrement dramatique, rarement sans demi-mesure... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mars 2005

Séries au pouvoir

A l'heure où l'anti-américanisme primaire s'exprime de façon aveugle, il est bon d'en chercher le contrepied et le premier argument qui me vient à l'idée pour évoquer la richesse de la culture américaine réside dans la qualité incomparable de leur séries télévisées.Alors que Hollywood semble moribond, dicté par des enjeux plus marketing qu'artistiques et une dose de risque aussi ténue qu'un cheveu de la tête de Bruce Willis (« vive les réalisateurs tâcherons »), on a assisté ces dernières années à un florilège de séries plus... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2005

A propos de l’interdiction du tabac dans les bars et restaurants

Voilà le nouveau sujet d’actualité qui agite le landernau politique belge et sans doute européen sous peu. Avec un regard tourné vers le Québec ou l’Irlande et l’Italie, premiers pays européens appliquant une telle législation.Pour appuyer cette proposition, la notion de santé publique est évoquée comme argument indéboulonnable, justificatif de tout. A l’heure où ce domaine est irradié par la question écologique (souvent avec à-propos quand il s’agit de relever le danger lié à la production et la distribution de biens alimentaires,…),... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2005

Obsédé!

Je suis obsédé, tu es obsédé, il est obsédé, nous sommes obsédés, vous êtes obsédés, ils sont obsédés.Une ville belge de province. La plus latine du royaume. Un petit bar-boîte gay. La musique « dance » française ou flamande cheap se mêle à quelques tubes commerciaux internationaux. Le public apprécie. Assez mélangé mais majoritairement jeune, tendance staracadémisée. Nous sommes ici en terrain populaire. L’univers snob des grandes villes européennes appartient à une autre galaxie. G. nous accompagne (L. et moi). Personnalité publique... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2005

Post-Vacances Canaries

Lundi La maladie a finalement eu raison de mes anti-corps. Angine. Fatigue aussi.Je pense à lundi prochain : 21/2. Une date au souvenir douloureux (http://morrissey.canalblog.com/archives/2004/12/29/980751.html). Petite appréhension. J’hésite à me rendre chez le médecin et me faire porter pâle au travail.Je crains de retomber dans un cycle dont je connais la difficulté de s’extraire. Je décide d’attendre. Je suis conscient qu’au-delà du virus, c’est mon mental avant tout qui est en grippe. Le temps gris et l’absence de soleil effacent... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2005

Vacances Canaries 2005 (part 4)

Samedi-dimancheLa fatigue aidant, nous consacrons la journée au repos. Nous nous contentons d’une visite du bord de mer en voiture. Nous nous arrêtons un instant dans un port (qui ressemble à St Tropez : beau mais chiant), puis dans un village typique un peu plus dans les terres.Nous entendons quelques voix masculines chanter dans un bar. Visiblement éméchés. Un homme en sort quelques instants plus tard titubant.Le village est calme. Quelques parents ramènent leurs enfants d’une activité. Bizarrement, dans ce village reculé, la... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]