29 octobre 2007

J'ai enfin vu Brokeback Mountain

C'est l'un des nombreux paradoxes qui traversent toute vie : le cinéma exerce sur moi une fascination inversement proportionnelle à ma fréquentation des salles obscures. Cette constatation révèle sans doute certaines vérités sur moi-même. Au delà de la non maîtrise de l'environnement extérieur (une salle trop chaude ou trop froide, l'inconfort éventuel des sièges ou encore le bruit de pop-corn du voisin), je dois concéder une impatience qui s'accommode mal d'horaires prédéterminés et de l'impossibilité de pouvoir suspendre... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 mai 2006

Le coup de coeur pour Emily

  "une rose pour Emily"  : Barbara Carlotti Puisque la vie continue contre vents et marées - Pour un L. retrouvé. Quelques jolis mots tristes - Dans un délicat emballage vocal.
Posté par Morrissey à 18:48 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
01 mai 2006

Culte: Les frères Larrieux

La culture française ne m’a jamais totalement convaincu dans les domaines littéraires ou cinématographiques. Si je devais sélectionner des oeuvres qui m’ont particulièrement  impressionné, je me tournerais spontanément vers des films américains, voire asiatiques et des romans anglo-saxons. Et pourtant l’impulsion d’en parler sur mon blog surgit après la vision d’un long métrage francophone. Le cinéma français, qui peine tant à trouver sa place dans divers genres comme les films policiers, noirs, d’horreur, d’aventure,... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 15:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
23 janvier 2006

Un petit tour au festival gay de Bruxelles

Le 20ème festival du film gay de Bruxelles s’est clôturé ce week-end. Une édition qui ne restera pas parmi mes souvenirs les plus inoubliables de l’année. Ceux qui ont rejoint, au moins une fois, les travées du Botanique ces 10 derniers jours comprendront aisément les réserves vis-à-vis de cet événement. Des ennuis réguliers dans les projections, des places mises en vente tardivement, une sélection de film sans le moindre appréciation cinéphilique. Le festival semble en outre irrémédiablement figé. C’est le rendez-vous d’une vieille... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2006

La saga Star Wars (2): comment je me suis rattrapé

J’ai donc débuté mon trip Star Wars par les épisodes 1 et 2 (le troisième étant trop récent pour être diffusé à la télévision).en éprouvant bien des difficultés à rentrer dans ces histoires. Peu intéressants en soi, assez lents et visuellement plutôt moches, ces deux opus m'ont surtout permis de comprendre un peu mieux l'histoire générale (par une formation intensive prodiguée par L.). L'histoire familiale des Skywalker constituant le nœud central de la série (au delà des aventures proprement dites), j’ai reporté mon attention sur les... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2006

La saga Star Wars (1) : comment je suis passé à côté

Star Wars. Tout un monde d'évasion comme disait la pub à l'époque (à moins que ce ne soit pour les romans de collection Arlequin...). Les premiers épisodes, réalisés en 1977, 1980 et 1983 collaient à ma tranche d'âge. Comme tout gosse de mon âge, je devais donc théoriquement en être fan. Et pourtant pas du tout. Le destin des Skywalker s’est joué sans mon concours de spectateur. Tout au plus avais-je saisi au passage l'un ou l'autre terme devenu célèbre, genre droïde ou Jedi. Ce dernier mot évoque d’ailleurs chez moi un souvenir... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2005

"A history of violence" de David Cronenberg ****

Après avoir lu certains bouts de critique, je m'attendais à un film assez théorique sur l'état de la violence dans la société américaine. Et là surprise, ce film est avant tout un vrai thriller au plaisir immédiat grâce à une maestria dans la réalisation (simple, sèche et efficace) et une progression narrative qui ne connaît pas de moments faibles (au contraire de beaucoup de productions du genre). Si tout est étudié pour donner une vraie consistance à l'histoire, Cronenberg glisse habilement au détour de scènes a priori plus... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2005

Mysterious Skin (****)

La pédophilie fait partie de ces sujets délicats à aborder cinématographiquement. D’une part car on peut rapidement tomber dans le scabreux (mais le très bon L.I.E. de Michaël Cuesta a ouvert la voie il y a peu en réussissant sa mise à l’écran de manière délicate et non moralisatrice).D’autre part car il semble ne rien apporter concrètement à la réflexion à moins de vouloir choquer dans un sens ou dans un autre. Le film ne cherche en effet pas à adopter une attitude moralisatrice vis-à-vis du pédophile ou à minimiser le drame... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mars 2005

Six Feet Under

Ce soir, seul devant la télé (L. s’est couché tôt miné par la fatigue et un début de maladie). Je regarde l’épisode final de la 3ème saison de Six Feet Under. Magnifiquement beau. Magnifiquement triste.Du PC, j’aperçois la cuisine éclairée d’un nouveau néon jaune que L. a installé ce week-end. J’ai l’impression de me retrouver dans celle des Fisher, pièce-maîtresse dans le dispositif de cette série. La raison devrait m’empêcher de la regarder. Trop mélancolique. Trop axée sur la mort, la disparition, l’abandon. Trop en fusion avec... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2005

Young Michaël

Je découvre ou redécouvre le Michaël Jackson des débuts (période Jackson 5), sidéré par cette voix lunaire capable d’embraser un morceau : le rythme funky de « I Want You Back » mais aussi (surtout?) le chant aérien de compositions plus délicates telles « Maybe Tomorrow » ou « Got To Be There ». A trop toucher le ciel, celui-ci finit-il par tomber sur la tête ? Je pense au destin tragique d’une autre « voix ». Il était minuit passé de quelques minutes ce jour-là. Je me mettais au lit avec l’envie d’écouter encore quelques instants de... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]