01 septembre 2008

Facebook

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:SimSun; panose-1:2 1 6 0 3 1 1 1 1 1; mso-font-alt:宋体; mso-font-charset:134; mso-generic-font-family:auto; mso-font-format:other; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 135135232 16 0 262144 0;} @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1107304683 0 0 159 0;} @font-face {font-family:Calibri; ... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 22:09 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
31 janvier 2008

L'impasse

L’humeur gaie, le ton ironique, la phrase assassine dans un propos facétieux… Sors de ces mots, tu es en train de rêver. Je peine à écrire en ce moment. Je voudrais me montrer davantage tel que je le suis au quotidien, introduire plus de légèreté autant dans la forme que dans le fonds. Mais il semble que l'écriture chez moi soit seulement associée à une face de ma personnalité, la partie contestatrice, réflexive, un brin déprimée. En ce moment, je ne voudrais pas me lire, dès lors je m'abstiens ou relance d'anciens... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 22:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 janvier 2008

Je hais Janvier

Janvier est le pire mois de l’année. Il succède à décembre-apparence, artifices et autres cadeaux à n’en plus finir, à l’issue duquel nous finissons lessivé par l’arrêt brutal de son outrance consumériste (que les soldes cherchent toutefois à prolonger quelques jours durant). Privés des fantaisies et de la tonalité légère des fêtes (même au travail, l’ambiance est différente aux alentours de Noël, comme si nous  autorisions chacun de nous à redevenir le petit enfant qui chérissait cette période magique), nous... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 00:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 décembre 2007

L'entre-deux

C'est une évidence, je raconte assez peu ma vie en ce moment. Les événements impulsent l'écriture et peu de choses m'ont incité à m'étendre sur ce blog. Je me suis installé ces derniers mois dans une forme de sagesse, à la fois subie et désirée.   J'expérimente probablement, à l'instar de mes amis, les questionnements liés à cette jeunesse qui nous abandonne sans pour autant nous entraîner définitivement vers l'âge mûr. Je me pose sur le bas côté, en équilibre instable entre ces deux pôles. A l'évidence, je ne peux... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 21:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 septembre 2007

Un peu de poudre svp

8 heures 30. Comme lors d’un examen oral, je patiente fébrilement dans la salle d’attente. Derrière cette porte, je ne devrai cependant démontrer aucune aptitude particulière, je resterai simplement spectateur passif de mon destin. Dans un peu plus d’une heure, je connaîtrai le sort réservé à mes dents. Trois des quatre incisives supérieures menacées d’extraction. Au delà du pur aspect médical, l’esthétisme se place au centre de la problématique.Depuis quelques jours, je frémis aux conclusions de cette chirurgie... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 août 2007

Temps dense

Nous évoluons dans une société de l’entertainment. Nous lisons Voici, Nothomb ou Rowling, nous ne loupons sous aucun prétexte le foot ou la quotidienne de la Star'ac à la télé, nous choisissons Camping ou le dernier X-men dans les rayons dvd du vidéo-club, nous écoutons Bob Sinclar ou Christophe Willem sur notre lecteur mp3, nous passons nos journées à envoyer des sms à des potes ou semi-inconnus avant de leur fixer rendez-vous à la terrasse d'un café lors d'une plage libre. Nous maximisons notre temps en fonction de ces... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
02 août 2007

Le compte est bon

L'organisation d'une soirée d'anniversaire constitue un instantané instructif des relations entretenues avec son cercle de connaissances. Le processus se déroule en plusieurs étapes: il y a tout d'abord la sélection entre les gens invités et ceux qui ne le sont pas (ou plus), ensuite la distinction entre ceux dont la présence s'impose ou mérite au contraire réflexion et enfin la (dé)composition finale entre ceux qui se rendront à la soirée et ceux qui se feront porter pâles (avec une différence entre les bonnes et les... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 17:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 juillet 2007

Obsession

Ce n'est certainement pas la fascination du pire mais sans doute bien du meilleur. L'objet de préoccupations récurrentes, quand l'être entier se retrouve submergé de signaux focalisant l'attention dans une même direction. Mon blog pourrait d'ailleurs se circonscrire à aborder un même thème. Par exemple totalement dédié à l'autre. Pas n'importe lequel, forcément masculin, jeune, beau et déroutant. Point désincarné par l'interface d'un écran, absolument proche, intime, de l'ordre presque de la possession. L'esprit absorbé et... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 mai 2007

Flesh

  Cela doit s’appeler un coup de blues. Une période où tout vous énerve, où rien ne trouve grâce à vos yeux en l'absence de toute perspective attirante. Au travail tout d'abord. La nouvelle configuration au sein de mon service est plus paisible depuis le départ de fauteurs de trouble mais l'ensemble manque désormais aussi d'ambiance. Les seuls contacts réels que j'entretiens avec mon entourage se limitent à deux personnes dont l'une est presque devenue mon chef en pratique. Même si je ne le vois pas comme... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 mai 2007

Le Temps

Il arrive parfois, au cours de l’existence, de se retrouver au milieu de situations limites où l'équilibre ne semble tenir qu'à un fil. Le balancier semble pouvoir pencher d'un côté comme de l'autre, sans ménagement (c'est presque de circonstance à la veille d'un deuxième tour d'élections présidentielles). Le meilleur semble encore pouvoir survenir quand inonde au fonds de soi la confiance en son potentiel (quant à sa propre personne ou son travail), dans sa capacité de séduction. A ce titre, une petite anecdote.... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 12:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]