20 décembre 2007

Histoire de pédé: la vérité nue

Mon attention a été attirée par son court message sur un site de rencontres, son adresse msn fournie sans plus d'explication. Venant d'un joli minois de 20 ans, l'approche méritait assurément une suite. Quelques heures plus tard, il nous adresse un "salut" sur le site messagerie instantané. « Je cherche un plan q maintenant ou ce soir », poursuit-il sans ambages. J’en souris bien que ce côté direct ne me plaise guère. Cette rapidité dans l’expression de ses intentions manifeste à l’évidence un désir d'efficacité... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
25 juin 2007

Mai 68 et nous

D. se rend au sauna de temps à autre. Il apprécie l'atmosphère relaxante de cet endroit de délassement. Initialement il y couplait une satisfaction de besoins sexuels ordinaires. Depuis quelques temps toutefois, il s'en abstient, se contentant de simples jeux de séduction. Il a rencontré trop de fois la frustration consécutive à l'acte sans lendemain. Il se préserve en quelque sorte. A quoi, à qui, il ne le sait pas trop. Il veut organiser sa vie, la contrôler après en perdu le gouvernail quelques temps. C'était au temps de ... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 novembre 2006

Histoire d'un ami

Il partageait son prénom mais voulait mettre un terme à leur relation. Il l'a gentiment éconduit une fois l'automne dernier surgi. Il lui a fallu ériger une digue contre vents et marées sur laquelle l'écho des larmes s'est souvent échoué. La plaie effroyable des amours brisés s'est finalement refermée. Les corps, un an plus tard, ont de nouveau pu fusionner, le temps d'un sursis conjointement accordé. S'autoriser une salve animale pour soulager une affection trop souvent mise à mal. Le quotidien desserre son étreinte l'instant... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 mai 2006

Petite mort (2)

Entendre cette révélation de vive voix par téléphone, la souffrance dans ces mots, ces pleurs m'a complètement anéanti ce lundi. http://morrissey.canalblog.com/archives/2006/05/08/1840209.html Pourtant, je le pressentais depuis que j’avais lu cette phrase énigmatique sur mon PC dimanche soir. Ma phobie sur la question me prédisposait forcément à penser Hiv. Mon intuition flirtait sérieusement avec la conviction. J'ai pris cette information en pleine figure comme si on m'avait communiqué mes résultats après un test. Bien que... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
10 février 2006

A titre d'exemple

La porte s’ouvre. Dans l’embrasure, je reconnais A..et sa bonhomie joyeuse. La curiosité conduit à porter rapidement mon attention vers la personne qui l’accompagne, son amoureux depuis 7 mois, V. La jeunesse de ses traits m’explose à la figure. La vision conjointe de ces jolis minois me rappelle la différence d’âge qui nous sépare. Une dizaine d’années et tout son lot de références générationnelles exclusives. Je remarque instantanément son nez proéminent aux évocations forcément sexuelles et, plus raisonnablement, l’intelligence de... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 18:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 avril 2005

"Vacances, j'oublie tout" (Histoire de pédé 2)

Berlin. Son charme d’architecture hybride. Son dynamisme artistique. Sa beauté froide. Son hiver rigoureux. Markus aspire à des vacances. Le travail accapare une bonne part de son temps. Il est conscient qu’il faut pouvoir provoquer une césure de temps à autre. L’idée de revoir le soleil l’enchante. Il a décidé de partir avec quelques amis. Sans Carl, le garçon avec qui il partage sa vie (et son lit) depuis un an. Dans ses bras, Markus est parvenu à effacer la déception de la rupture avec Hans. Qui est resté son meilleur ami et pour... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2004

Histoire de pédé

Dan. 22 ans. Grand. Mince. Mignon. Sourire ravageur. Photogénique.Un peu effeminé. Surtout quand il finit ses phrases en levant les yeux vers le ciel. Une manière très « queer » de vaincre sa timidité peut-être.Dan aime les mecs de moins de 30 ans. Il multiplie les « dates ».Pour satisfaire ses (encore) nombreux désirs post-adolescents , il n’a pas besoin d’accepter la première main offrante. Son physique avantageux lui laisse au contraire l’embarras du choix de ses amants.Il les cherche dans les clubs qu’il fréquente chaque week-end... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]