28 novembre 2007

Soeurette

Les comportements névrotiques d'angoisse tendent à rendre inéluctable aux yeux de celui qui les subit la survenance de l'élément redouté. Depuis des années, une part intérieure ne parvient pas à effacer de mon esprit qu'un ennui de santé finira par m'atteindre sous peu. Inévitablement, après le décès de mon cousin d'une leucémie à 30 ans et le cancer de la prostate détecté chez mon père il y a deux ans, la prochaine déflagration me concernera forcément. La claque fut d'autant plus brutale lundi il y a un mois lorsque je... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 décembre 2006

Les aiguilles du sapin tombent à Noël

La fête de Noël paraîtrait volontiers intemporelle dans son déroulement si certains événements ne venaient pas insuffler un vent de renouveau lors des réunions familiales. Cette année, ma cousine Anne (dont j’avais abondamment parlé ici :  http://morrissey.canalblog.com/archives/2005/12/27/1155413.html) était accompagnée de son petit ami, Will, qui réside dans le même centre d’hébergement pour adultes en difficulté et handicapés (qu'elle vient d'intégrer en mai dernier pour ses 18 ans). Arrivé le dernier dans cette arène bien... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
31 octobre 2006

Une promesse tenue

Je descends l’allée. Je m’habitue progressivement à la pénombre mais je dois encore me fier à ma mémoire pour appréhender les dénivellations d’une pente raide que j’emprunte trois à quatre fois par semaine. Un jeu de réflexes bienvenu pour suppléer mon esprit absorbé par d’autres préoccupations. Le ventre noué, j’entre à l’arrière du véhicule. Je me plains régulièrement de l’absence de baffles arrières pour entendre correctement les résultats sportifs. Mais ce soir, je devine déjà que ma priorité ne portera pas sur une question de... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 21:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 août 2006

Les yeux en amande

Quelle vérité se cache donc derrière le voile impénétrable de ses lunettes, me suis-je souvent demandé?Des yeux en amande, tout d’abord, mieux discernables lors de ses jeunes années, quand il abîmait ses coudes sur les bancs de l’école.Ils n'expriment aujourd'hui que peu de choses, si ce n’est de très communes manifestations de joie, de colère ou, dans leur opacité, une souffrance physique régulière depuis deux ans. Un passage difficile pour soigner sa prostate, suivi bientôt d'autres douleurs plus sournoises, dorsales,... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 20:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 août 2006

Hors-Cadre

Août, mois des grands rassemblements familiaux. Le paternel et sa seconde épouse accueillent dans leur nouvelle demeure à Cabrières la mère de ses enfants et son nouveau conjoint. Ses deux filles, son petit-fils les ont également rejoints au détour de leurs vacances. A ce tableau, il ne manque plus que lui, le fils aîné, la figure médiane de ce noyau dur. Pour combler son absence, chacun appose sa signature sur une carte postale en se fendant au passage d'un petit mot. "Un seul être vous manque...". Deux jours plus... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 18:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 août 2006

La solitude, ça n'existe pas

La scène remonte à 6 mois à peine. Accoudé sur la table de sa cuisine, j'enregistre les souvenirs de ma grand-mère retraçant son histoire familiale. Sa mémoire vive lui permet d'énumérer avec moult détails différents épisodes d'une période couvrant plus de 80 années. L'idée avait surgi un jour de l'interroger afin de pouvoir rédiger ultérieurement une série d'articles axés sur ma famille.L'âge avancé de ma grand-mère m'avait incité à ne pas trop traîner. Les informations périssent avec le temps. Le bien-fondé de cette initiative s’est... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 17:54 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
13 mars 2006

Fil(s) de renaissance

Une visite nocturne de la somptueuse Grande Place bruxelloise. Il fait froid ce vendredi mais le détour par ce lieu mythique s'impose en la présence de mes parents. Le programme du soir s'inscrit dans la tradition bruxelloise. Nous tournons le dos à l'hôtel de ville et bifurquons vers une des rues adjacentes pour rejoindre les Galeries de la Reine. Une table nous attend à la Taverne du Passage. L'ambiance y est conviviale, les serveurs joviaux sans être envahissants, et les tables à une distance respectable protégeant de l'étouffement... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 18:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 janvier 2006

Quand le blog nous dépasse...

La première interrogation qui s’impose en débutant un blog réside sans doute dans l’orientation que nous souhaitons lui donner. Dans mon cas, je m’étais fixé pour objectif premier de combler une de mes frustrations, celle de voir mes réflexions sur le monde, la politique,… se perdre dans les limbes du néant sans possibilité de les exposer et de les confronter. Quelques semaines plus tard, j’en découvris une autre facette, le moyen de se libérer du poids de ses états d’âme. Le déclic décisif se produisit plus tard en parvenant à... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 14:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 décembre 2005

Noël : Acte 1

Un réveillon de Noël en famille, chez mes parents comme à chaque fois. Sans L. qui nous rejoindra le lendemain. L'occasion de revoir Anne (http://morrissey.canalblog.com/archives/2005/11/23/1030936.html). Elle a grossi, surtout ses joues un peu bouffies désormais. Une conséquence visible de la prise de nouveaux médicaments, au même titre qu’une fatigue tenace. Le nouveau traitement tient compte d'une nouvelle donnée:  des pics épileptiques ont été détectés par électrocardiogramme, bien qu'elle ne présente... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2005

Fugue

Une rubrique de faits divers en apparence : une jeune fille en fugue peu avant le week-end. Une banale histoire si ce n'est que la jeune fille en question est ma cousine, Anne. Une situation bien complexe qui mérite un retour en arrière. Il y a 17 ans naissait Anne, quelques temps après le mariage de ma tante, la sœur de mon père, et de son deuxième mari. Ma tante a alors 39 ans. Son existence s'était déroulée jusque là de façon plutôt chaotique. Peu stable émotionnellement, Chris connut des ups et downs réguliers. Habitant la maison... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]