22 avril 2008

Standard champion (ou l'impossible partage?)

Ce dimanche soir, j’ai vécu un moment historique, inoubliable, devenu presque inespéré. Mon équipe de foot favorite, le Standard de Liège, est parvenue à décrocher le titre de champion de Belgique pour la première fois depuis 25 ans. Depuis toutes ces années, les déceptions ont été régulières, les railleries permanentes de la part des supporters rivaux. Dans ces moments où certains ont pu céder au découragement, j’ai sans doute encore davantage puisé un sentiment d’appartenance à ces couleurs rouges et blanches. Et bien ... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 21:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 février 2008

Vacances

Voici donc les vacances terminées. Depuis mon retour, j'ai pensé n'avoir rien à écrire avant d'y songer puis d'encore me raviser. Au fonds, en me rendant dans une même destination pour un même profil de vacances, je pourrais faire appel à un simple copier-coller des autres années. Et pourtant ce serait admettre qu'elles sont répétitives, prévisibles, ce que je ne conçois pas comme tel. A chaque fois la tonalité du vécu diffère. Les habitudes se modifient en fonction des circonstances (la chambre occupée, l'état d'esprit, le... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 20:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 novembre 2007

Le souvenir enfoui

Comment ne pas s'extasier devant le fonctionnement tout à la fois complexe et déroutant de la mémoire humaine? Celle-ci, pour résumer les choses, accumule les souvenirs qu'elle classe ensuite par ordre d'importance. Elle recycle les plus probants, en les retravaillant le plus souvent, et les conserve dans sa "mémoire vive". Les autres, jugés plus facultatifs, sont évacués. L'effacement peut s'avérer définitif (rien qu'en ouvrant les yeux, nous observons et repérons un tas d'informations sans intérêt qui sont... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 20:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 novembre 2007

Le romantisme et moi

Le chat sur internet ou comment conjurer l’ennui du moment. On s’échange des banalités, on écoute le dernier état d’âme de notre vis-à-vis virtuel. Et soudain surgit parfois une discussion épique à l’instar de celle vécue il y a quelques jours. Arrivé par je ne sais quel biais sur mon pc, mon jeune interlocuteur de 21 ans engage la conversation en mentionnant sa rencontre avec de jeunes gays qui ne pensent qu'à baiser avant de m’expliquer le décalage éprouvé avec sa propre vision. En couple depuis 1 an, il n'imagine pas... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 20:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 octobre 2007

Une nuit d'octobre bruxellois

Ce samedi, j'effectue ma première sortie gay nocturne depuis plus d'un mois. L'été indien a ses vertus: nous sommes mi-octobre et la température clémente autorise les couche-tard à se réunir sans crainte à l'extérieur des bars et éviter la chaleur suffocante des espaces intérieurs compressés. L'arrivée à proximité du lieu sur lequel nous avons jeté notre dévolu pour entamer la soirée constitue un moment fondamental. La réaction du public déjà présent est censé refléter l'attrait que nous pouvons encore susciter. Les ... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2007

Des murs et des portes

Des murs et des portes. La vie pourrait se résumer à cette formule binaire lors de chaque événement au devant duquel nous nous présentons. Des murs auxquels nous nous heurtons frontalement avec une intensité plus ou moins appuyée sans nous empêcher forcément de mener une existence normale, notre carapace psychologique étant sans aucun doute bien plus solide que notre enveloppe corporelle en cas de pareille confrontation. Nous encaissons les coups, buttons sur cette surface rugueuse avant de parvenir à ouvrir une porte ... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 12:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 août 2007

Confusion

Etrange période. Les préoccupations demeurent les mêmes en cette période estivale (le goût des vacances passées et futures, le besoin de rupture magique du quotidien, l'attrait de peaux tannées et de corps mieux dessinés sous les étoffes légères) mais elles se perdent dans leur infinie répétition. Le monde s'agite autour de nous, interagit avec nos comportements, nos choix, notre occupation de l'espace temporel et géographique. Les idées se bousculent, certains repères se mettent à vaciller (pour le meilleur ou pour le... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2007

Au fil du rasoir

Une victoire politique inattendue, un avenir radieux qui s'annonce et puis bientôt plus rien. Un malaise, une embolie pulmonaire, un arrêt du cœur fatal. A 43 ans, trois jours après élections fédérales, le leader du parti libéral à Bruxelles décède. Quelques jours plus tard, L. a prévu dans son calepin une visite aux "puces" et notamment dans ce magasin de tissus où nous nous sommes déjà approvisionnés pour nos rideaux par le passé. Un autre programme s'y substituera, sans quoi L. aurait pu faire lui-même la... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2007

A cent mille lieues de soi

Oui j'ai osé. Avec une certaine dose de courage - à moins qu'il ne s'agisse de faiblesse ou d'inconscience, dix mois après une première expérience presque traumatisante (http://morrissey.canalblog.com/archives/2006/07/02/2217418.html), je suis de retour à Cabrières, ce petit village provençal où vit désormais ma "belle famille". A l’occasion du long week-end de l’ascension, j'ai accepté d’accompagner le groupe d’amis invités par L., avec l'intention de laisser le cours des événements décider de la réussite ou non... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 18:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 mai 2007

Le passé endormi

Il aura fallu cette lettre déposée en mains propres dans notre boîte aux lettres pour raviver les effluves d'un passé lointain. A l'intérieur, une carte sur fonds rose annonçant l'inauguration d'une section gay au sein de la galerie d'antiquité dont F. est l'un des exposants. Il y a joint un petit mot court nous invitant aux retrouvailles à cette occasion. Cela fait des mois que nous n'avions plus de ses nouvelles. Avec lui, nous replongeons forcément, L. et moi, au cœur des premiers pas de notre relation, de nos premiers... [Lire la suite]
Posté par Morrissey à 19:55 - - Commentaires [7] - Permalien [#]